LES PAYSAGES SONT VULNERABLES

EXPOSITION COLLECTIVE

Alexandra Taupiac, Michel Politzer, Julien Hélie, Loïc Jean-Loup Flament, Thierry André-Pierre Papillard, Jill Guillais, Romain Bonnet, Thibault Jéhanne, Véronique Sablery, Lucie Mach.

Cette exposition est la première collaboration avec Mathilde JOUEN, artiste et Docteur en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts qui a permis de porter son regard sur certaines oeuvres sélectionnées par les soins de la Galerie et aussi de rassembler des artistes contemporains avec des approches esthétiques différentes.

La présentation de cette exposition manifeste la volonté d’honorer l’arbre devenu vulnérable à notre environnement. L’arbre est depuis les origines de l’homme à la fois le sujet et l’un des outils de la création artistique. L’exposition présentera dix artistes avec une vingtaine d’oeuvres avec de la photographie contemporaine, de l’installation, de la vidéo, une installation sonore et la présentation d’un médium plus classique, une peinture.

A travers cette exposition je voulais parler de l’arbre en tant qu’Etre à part entière, de montrer sa verticalité, point commun à l’homme, de ne pas oublier qu’il a été un des premiers habitants de notre planète, de sa force et de son énergie qu’il renvoie dans l’atmosphère, de son silence dont nous avons besoin, de son intelligence qui circule entre ses racines et son houppier et de toute cette partie invisible et mystérieuse qui nous échappe, de son cycle d’activités et de son repos, de sa présence, de sa longévité, de son lien entre ciel et terre. Cette exposition parle aussi de la liaison entre l’arbre et l’homme, ce lien dominant et ambigu. Protégé et menacé, l’homme entretient une relation paradoxale avec lui. L’exposition invite à s’interroger sur la connexion que l’on peut avoir avec les paysages qui nous entourent, de l’impact de nos actes sur notre environnement.