BAKNER

du 19 avril au 6 juin

Laissons-nous porter par l’imperceptible de la magie, voilà ce que nous propose BAKNER.

 

Créateur d’effets, la magie et l’art ne font qu’un. Réinterprétant certaines œuvres de l’histoire de l’art, BAKNER manie avec prestidigitation les différents procédés mathématiques, avec intelligence l’interprétation des perspectives pour créer le mouvement dans l’image.

Ses œuvres nous déstabilisent et nous font réfléchir sur le perceptible et l’imperceptible, le discernement, l’indiscernable. Ses images mouvantes apportent une présence particulière dans l’espace.

BAKNER jongle avec ces différentes techniques et parvient à créer l’illusion, à donner le sentiment du réel ou du vrai. Il s’amuse avec différents angles de vue, il applique aux couleurs et aux formes des illusions d’optique pour inviter le spectateur à d’étranges paradoxes visuels.

Ses images donnent l’illusion d’être toujours changeantes, et pourtant, elles sont toujours les mêmes.

« On commence à vous connaître, vous êtes un illusionniste, vous donnez l’illusion d’être toujours changeant, à mille faces. Et vous êtes toujours le même... » Montherlant, 1939.