Dino Fava

"L'atelier est jonché de toiles en cours, sol en tapis de carton, mur blanc éclaboussé, tas de pierres, huile, pigments. Je m'identifie à rien de sommable, l'état de matière et de matériaux de cette pièce. Il fait beau, je n'ai pas à lutter contre le froid. Pour chaque peinture en-cours je peux me remémorer comment j'ai procédé. A côté cahier, un appareil photo, des notes, images, écrits. Elles valent comme traces. Un défrichage s'effectue. Je ne sais comment vont être transformées les toiles. Je les oublie et me recentre sur les petits formats sur papier, il en découle des séries....." Dino Fava